École Vivante

La pédagogie de la mouche, vous connaissez?

Suite à la découverte de cette magnifique petite araignée, nous avons eu droit à une discussion animée sur l’arachnophobie, ses morsures (elle ne pique pas), son habitat, sa taille… Nous avons ensuite cherché sur internet son nom, après avoir minutieusement comparé les différentes photos sur le site faune . ch et nous avons trouvé : Tegenaire domestique.

C’est un des principes de l’École Vivante : des activités choisies par l’enfant, des apprentissages qui font sens pour lui parce qu’ils s’insèrent dans sa vie quotidienne et dans son groupe.

La pédagogie de la mouche est aussi le titre d’un livre de Bernard Collot que nous vous recommandons : « Une mouche s’est posée sur une vitre, un merle sur le rebord de la fenêtre, un canapé ou une machine à laver trônent dans un coin… et il s’en suit un certain nombre d’effets imprévisibles. Ces effets sont tous vecteurs d’apprentissages des langages, si l’enseignant les laisse se développer. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *